Mémoire de Master:

Donalde Dolorès DEGUENON (2017). Biodiversité, priorisation et impacts des changements climatiques futurs potentiels sur les espèces végétales utilitaires aux populations riveraines des forêts sous gestion de l’Office National du Bois du Bénin. Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université d’Abomey-Calavi. Benin, 48p.

Superviseurs: Prof ASSOGBADJO Achille and Dr IDOHOU Rodrigue

 

Résumé du Mémoire de Master: La diversité des ressources forestières est menacée sous sa forme actuelle d’exploitation par les communautés rurales. Afin de contribuer à la conservation durable de ces ressources dans un contexte de changement climatique et de poussée démographique, le présent travail vise à : (i) évaluer la diversité des espèces végétales utilitaires aux populations riveraines des 11 forêts classées sous gestion de l’Office National du Bois du Bénin, (ii) identifier les espèces prioritaires pour la conservation  et enfin, (iii) évaluer l’impact des changements climatiques sur la dynamique des habitats favorables aux dites espèces. Des entretiens semi-structurés ont été menés auprès de 385 riverains de ces forêts. De plus, unesynthèse bibliographique a été réalisée sur les espèces de ces forêts afin de vérifier la fiabilité des informations obtenues.Les données recueillies ont essentiellement porté sur la biodiversité végétale ; les points d’occurrence des espèces prioritaires relevés sur le terrain au Bénin, ont été complétés par ceux issus de la littérature et du site électronique de GBIF (Global Biodiversity Facility). Les paramètres écologiques des habitats tels que le nombre de genre et d’espèce en fonction des familles ont été calculés. Par ailleurs, la méthode de priorisation utilisant 4 approches et 8 critères a permis de ressortir les espèces prioritaires pour la conservation. Puis, l’approche d’entropie maximale a été utilisée pour la modélisation de la niche écologique des espèces prioritaires identifiées. Aussi, des cartes de distribution actuelle et future (à l’horizon 2050) de ces dernières ont été réalisées avec les logiciels QGIS et ArcGIS. Les résultats de cette étude ont globalement révélé l’existence de (97) espèces utilitaires réparties en 33 familles et 76 genres dans les secteurs forestiers. Les espèces prioritaires à la conservation sont : Khaya senegalensis, Afzelia Africana, Khaya grandifoliola, Pterocarpus erinaceus, Anogeissus leiocarpa, Milicia excelsa, Albizia zygia, Vitex doniana, Antidesma laciniatum, Bombax costatum. La modélisation de leur niche écologique a fondamentalement révélé la conversion de certains habitats actuellement peu favorables en des habitats très favorables à la conservation (c’est le cas de Khaya grandifoliola, Khaya senegalensis et Vitex doniana) et l’extension de certains habitats peu favorables à la conservation (Anogeissus  leiocarpa, Bombax costatum, et Pterocarpus erinaceus) d’ici l’horizon 2050. Cette étude offre un appui scientifique à une planification et constitue un outil d’aide à la décision pour la conservation de ces espèces sur le plan socio-économique. Par ailleurs, il serait important d’étudier les limites de tolérance à l’eau et à la température de chacune de ces espèces pour des stratégies plus durables de leur gestion.

Mots clés espèce utilitaire, niche écologique, forêts classées, changement climatique, priorisation.