These de Doctorat:

TOYI Sêwanoudé Scholastique Mireille (2012). Analyse de l’impact de la diffusion du teck (Tectona grandis L.f.) sur la structure du paysage dans le Département de l’Atlantique (Sud-Bénin). Université d’Abomey-Calavi, République du Bénin. 216 pages.

Directeurs de thèse: Prof. Dr. Ir. Brice SINSIN (Université d’Abomey-Calavi, Bénin) & Prof. Dr. Ir. Jan BOGAERT (Université de Liège – Gembloux Agro Bio Tech, Belgique).

 

RESUME: Le paysage du Département de l’Atlantique au sud du Bénin subit de profonds changements liés aux pressions anthropiques de plus en plus accentuées (extension des terres agricoles, mauvaises pratiques agricoles, exploitation du bois, urbanisation, croissance démographique galopante) mais très peu quantifiées. Des actions de reboisement principalement basées sur le teck (Tectona grandis L.f) ont donc été initiées, afin de freiner cette dégradation alarmante et de satisfaire les besoins en bois des populations. Le suivi et la quantification de la dynamique de l’occupation du sol dans cette zone s’avèrent donc nécessaires pour attirer l’attention sur ces paysages fortement dépendants des pratiques culturales traditionnelles. L’impact de la diffusion du teck (Tectona grandis L.f) sur la structure du paysage au sud du Bénin a été analysé dans le but de quantifier d’une part, à partir de données diachroniques (cartes d’occupation du sol géoréférencées de 1972, 1986 et 2005) et des techniques de l’écologie du paysage, la dynamique spatiotemporelle de l’occupation du sol et d’évaluer d’autre part, les efforts de reboisement en vue de déterminer les rôles que jouent ces plantations dans l’amélioration des composantes du paysage. Pour y parvenir, il a fallu déterminer la dynamique et la tendance évolutive des classes d’occupation du sol ainsi que les principaux processus de transformation spatiale subis par ces classes, fournir les bases permettant de réaliser l’inventaire des teckeraies privées grâce à la détermination de leur signature spectrale, évaluer l’influence de la lisière sur la productivité du bois de teck et enfin, déterminer le rôle des teckeraies dans la connectivité des éléments du paysage. A partir des données multidates et multisources, la télédétection et le SIG (Système d’Information Géographique) ont permis d’établir la dynamique spatiotemporelle du paysage étudié entre 1972 et 2005. Ainsi, des images Landsat Multi-Spectral Scanner (MSS), Landsat Thematic Mapper (TM) et Landsat Enhanced Thematic Mapper plus (ETM+) ont été traitées afin d’établir les cartes d’occupation du sol. En outre, si l’utilisation des matrices de transition et le model du « decision tree algorithm » a permis d’appréhender différemment la dynamique observée, l’application des techniques de modélisation basées sur la chaîne de Markov du premier ordre a, quant à elle, conduit à simuler les tendances évolutives à l’horizon 2025. La signature spectrale des teckeraies a été approchée grâce à la classification de l’image SPOT 5 de 2010 combinée aux relevés de terrain, tandis que la productivité ainsi que les fonctions écologiques de ces plantations ont été étudiées grâce aux indices spécifiques à l’écologie du paysage. Il en ressort que le paysage du Département de l’Atlantique a connu, de 1972 à 2005, une dégradation remarquable avec une régression drastique des surfaces naturelles boisées (forêts et divers types de savanes) confirmée par les processus de fragmentation et de suppression, au profit des terres agricoles qui ont connu une croissance nette du fait des processus de création et d’agrandissement. En termes de superficie, les plantations ainsi que les agglomérations (notamment au sud de la zone d’étude) présentent une augmentation significative comme le traduisent les cartes d’occupation obtenues. Il est à noter qu’à court et moyen termes, les tendances observées ne pourront pas être réellement inversées au niveau des végétations naturelles boisées : les superficies des terres cultivées augmenteront et les plantations ne pourront pas compenser les pertes enregistrées ni remplacer tous les services qu’offrent ces formations naturelles. La cartographie détaillée des plantations de teck rendue possible par l’étude de leur signature spectrale renseigne mieux sur la localisation des zones de forte concentration du teck, mais ne permet pas d’estimer la superficie exacte des teckeraies. Quant à l’effet de lisière, loin d’être une cause de déclassement du bois, il a un impact positif sur la productivité des teckeraies privées dont le but est la production des perches et produits dérivés pour la satisfaction des besoins des consommateurs (bois de services, bois de feu).

Le rôle écologique joué par les plantations de teck a été exploré par la création de réseaux de corridors basés sur les teckeraies en vue de réduire l’isolement des quelques taches de forêts qui subsistent encore dans le paysage et de sauvegarder par conséquent les espèces inféodées à ces différents milieux. Les scénarii de réseaux de corridors proposés restent à être expérimentés en vue d’une utilisation optimale des teckeraies. La gestion durable des teckeraies, de la végétation naturelle et la biodiversité qui leur est associée, nécessite un cadre institutionnel adéquat, un respect de la fonction écologique des paysages, une base technique appropriée, des programmes de développement prenant en compte l’amélioration du niveau de vie et de revenu de la population rurale. L’intégration de ces divers facteurs dans l’élaboration des plans de développement des Communes du Département de l’Atlantique doit être la priorité des décideurs à la base. L’avantage de la méthodologie utilisée dans cette thèse réside principalement dans la rapidité et le faible coût d’investigation et de suivi du paysage ; ce qui l’adapte bien au contexte d’un pays en développement comme le Bénin.